Bienvenue à vous tous, qui cherchez la voie.

Extrait du message N° 229 (Le Fil de l'Âme)

N’oubliez jamais, vous les opprimés, que la puissance de l’esprit peut tout ; alors combattez par vos pensées de Lumière et d’Amour, soyez vos propres libérateurs . Si des millions d’êtres humains sur Terre s’unissent dans cet élan sincère d’Amour par la pensée, les mots au Verbe tout sera possible, car Tout est énergie et n’oubliez pas « Au commencement était la parole, au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe est Dieu. » Tous ensemble, tous unis, vous vaincrez le mal aussi puissant qu’il soit actuellement ; tout a une fin, et il s’effondrera comme un château de sable. 

Vous détenez en vous tout ce qu’il faut pour vaincre le mal, car vous possédez en vous la plus puissante des armes : l’Amour. Servez-vous de cette Épée de Lumière, elle est plus forte que toutes les armes créées par l’homme, car Dieu l’a mise en chacun de vous, c’est Sa Création. 

Nul ne peut Le vaincre, Il est le Créateur du Tout. Activez la Foi et vous rendrez la Paix, la Lumière et l’Amour aux générations futures. 

DU 10 AU 19 AVRIL 2019

                               PRIX : 850€

SAINT FRANÇOIS D'ASSISE

 "Attention le prix change en fonction du billet d'avion : faites vite"

À sa naissance en 1181 ou 1182, François naît Jean (Giovanni) à Assise, en Ombrie (Italie), dans une famille riche. Son père, Pietro de Bernardone, qui est marchand de draps, a l'habitude de voyager dans les régions au-delà des Alpes, en Bourgogne et en Champagne. Sa mère, Jeanne (Joanna) Pica de Bourlémont appartient à la noblesse provençale. A son retour de France, son père ajoute à son nom de baptême, celui de Francesco, "le Français", nom à l'époque "singulier et inhabituel", selon Thomas de Celano, que le pape Grégoire IX chargea de rédiger la première biographie. Veut-il offrir à son fils un nom dont l'étrangeté suggère une parenté avec ces terres d'au-delà des Alpes dont la civilisation fascine les villes italiennes, ou bien veut-il rendre hommage aux origines de sa mère ?

 

Joanna eut d'abord du mal à accoucher de François. Un moine qui passa et qui entendit ses cris entra dans la maison et lui fit savoir que son enfant ne pouvait voir le jour que dans une étable et qu'il convenait ensuite de le déposer sur de la paille, comme le fit autrefois Marie avec Jésus. Aussitôt dit, aussitôt fait et la bouverie des voisins, où la délivrance fut immédiate et sans douleurs, devint plus tard un lieu de culte, consacré par l'édification d'une église. Au moment de cette naissance, des habitants d'Assise entendirent des voix célestes. Un possédé aurait parcouru la ville et ses hurlements auraient été l'expression de l'épouvante des démons contrariés par la venue au monde de quelqu'un dont ils savaient déjà qu'il serait un de leurs pires ennemis.

 

Le jeune Francesco se pétrit de ces histoires héroïques qu'il trouve dans les livres que son père lui rapporte de ses voyages en France. Lesquels exactement? Nous n'en savons rien, à l'exception notable, toutefois, d'un renvoi explicite à la Chanson de Roland que S. François évoque pour indiquer à un novice qu'il est mieux d'agir que de parler.

Le 10 avril  Départ : Aéroport de Nice 11h45  / Arrivée : Rome 13h

Départ  : Pour Orvieto, la somptueuse.

Juchée sur son rocher au-dessus de la plaine d’Ombrie, Orvieto regorge de merveilles méconnues. À commencer par son Duomo couvert d’or et son riche patrimoine étrusque.

 

Visite de la ville, de sa Cathédrale et le Puit de Saint Patrick.

 La Cathédrale d'Orvieto

Orvieto semble émerger de la plate-forme de tuf à laquelle son histoire millénaire est liée. La Cathédrale garde le centre de la ville et l'embellit avec les ors et les couleurs de ses décorations. Construite sur une période de quatre siècles à partir de 1290, l'édifice religieux fut construit, comme le veut la tradition, pour garder le Miracle du corporal de Bolsena. La façade gothique, constituée en sens vertical de quatre piliers et coupée horizontalement par une galerie à arches trilobés, a l'aspect d'un triptyque, avec ses flèches et ses mosaïques très colorées. L'intérieur, plus sobre, conserve, dans la chapelle San Brizio, un trésor très précieux. Effectuée entre 1406 et 1425, sa décoration fut initialement confiée à Beato Angelico et ensuite à Luca Signorelli, qui peignit les parois avec les images du Jugement Dernier. En pensant l'espace de façon sphérique, l'artiste posa le spectateur au centre du sujet peint et l'homme de manière symbolique au centre de l'univers.

Le Puit de Saint Patrick

Au début du XVIème siècle, le Pape Clément VII vint prendre refuge dans la ville d'Orvieto alors que Rome était envahie. Il était cependant inquiet du fait qu'il ne semblait pas y avoir assez d'eau pour durer pendant tout le siège. Clément ordonna alors que l'on sonstruise ce puits de 52 mètres de profondeur. Antonio da Sangallo le Jeune fut employé pour faire les plan du puits en 1527, et on fit d'abord des recherches hydrogéologiques avent de commencer sa construction, afin de trouver le site le mieux adapté pour cette structure. 

Il mesure 13 mètres de diamètre, il compte 70 fenêtres qui donnent sur une paire d'escaliers en colimaçon qui s'enroule autour du centre en forme d'une double-hélice.

Cela permettait aux bêtes de somme de descendre et de monter en même temps dans le puits pour aller chercher de l'eau sans jamais se rencontrer.

Il fallut si longtemps pour costruire ce puits, presque dix ans, qu'avant même que les travaus soient terminés, le Pape est mort.

Le nom d'origine du puits de la Forteresse vient de sa proximité avec la forteresse d'Albornoz. Elle fut ensuite renommée d'après le Purgatoire de St Patrick dans le conté du Donegal en Irlande, qui est un site de pélerinage qui est tour à tour décrit comme une grotte, une fosse ou un puits. La légende dit qu'il s'agissait là de l'entrée au Purgatoire et que St Patricj venait là se retirer et prier.

Dans la seconde partie du XVIIIème siècle, le site italien est semble-t-il devenu aussi utile que le puits en Irlande. On envoyait les non-croyants jusqu'au fon de la grotte où ils pouvaient demander l'absolution de leurs pêchés et gagner l'accès au paradis.

De nos jours, vous voudrez sans doute faire un tour jusqu'au fond du puits par curiosité, plutôt que pour sauver votre âme. Et même sans avoir ces très bonnes intentions en tête, cela vaut bien la peine de s'y rendre, si jamais vous vous arrêter en Ombrie.

Arrivée à ASSISE 18h30/19h Hôtel Minerva où nous resterons 3 nuits

Le 11 avril  : Visite des principales Églises.

 Départ : 8h30 Visite : de la Basilique supérieure puis la Basilique  inférieure et le tombeau de Saint-François qui se trouve  dans la 1er crypte.

Messe dans la 2ème crypte sous le tombeau de Saint-François.

Visite de l'Église San Pietro, église Sainte Marie Majeure.

Repas à l'hôtel.

Après-MIDI : Visite de l'Église San Stefano coincée entre les maisons puis visite de la Piazza Della Commune, puis visite de l'Église San Ruffino patron d'Assise.

Visite de la maison des parents de Saint-François devenue la Chiesa Nuova, puis l'Église Sainte-Claire.

Nous prendrons des taxis pour visiter les CARCERI.

Repas et Nuit à l'hôtel Minerva.

Le 12 avril : Départ 8h30 : Nous irons en car à San Damiano, visite du couvent des Clarisse.

Visite de l'Église Sainte Marie des Anges à la PORZIONCULE moment de méditation.

Départ :pour visiter la petite Église de RIVORTO  et retour dans les murs d'Assise

Repas à l'hôtel

Après-Midi : visite de la ville et  fin de journée libre

Repas et Nuit à l'hôtel Minerve.

Le 13 avril : Départ 8h30 :  Pour L'AVERNA Sanctuaire ou Saint François a reçu les stigmates. Visite des lieux

Repas à l'Averna

Retour sur Assise

Repas et Nuit à l'hôtel

Le 14 avril : Départ 8h30 pour CASCIA .

SAINTE-RITA

Messe des RAMEAUX dans la Basilique de CASCIA.

Repas : Hôtel des Roses.

Après-Midi : Visite du village de naissance de Sainte-Rita : Roccaporena.

ROCCAPORENA

Visite du village natal de Sainte Rita où elle passa une partie de sa vie. Elle y vécu jusqu'en 1420. Elle quitta son village natal, pour rentrer au couvent des Augustines à Cascia. Nous irons sur les pas de Sainte Rita jusqu'à la chapelle en haut du Rocher, un lieu où Sainte Rita aimait se recueillir et prier.

Repas et Nuit Hôtel des Roses à Cascia.

ÉGLISE ROCCAPORENA
CATHÉDRALE DE CASCIA
CASCIA
CASCIA
CHAPELLE DU ROCHER
LE ROCHER
CATHÉDRALE DE CASCIA
CATHÉDRALE DE CASCIA
CATHÉDRALE DE CASCIA
EUCHARISTIE
Show More

Le 15 avril : Départ 8h30 : Pour Lanciano.

LANCIANO

 

"O témoins heureux à qui le Dieu Béni, pour contredire mon incrédulité, a voulu se révéler Lui-Même dans ce béni Sacrement et se rendre visible à nos yeux! Venez voir notre Dieu si près de nous. Voici la Chair et le Sang de notre Christ Bien-Aimé.”

Repas : Restaurant  Ribot à Lanciano.

 Après la visite de l'église et du Miracle Eucharistique de Lanciano, nous partirons à San Giovanni di Rotondo.

Repas et Nuit à l'hôtel PACE

Le 16 avril: Visite de San Giovanni Rotondo.

SAN PIO DE PIETRELCINA

   Le couvent des capucins : Les frères capucins sont arrivés à San Giovanni Rotondo pour diffuser l'Évangile selon la règle de Saint François en 1540. Il plantèrent une croix comme premier signe de leur présence, croix qui est toujours visible sur le parvis du Sanctuaire et de là commença la construction du couvent et  l'ancienne petite Église. C'est là que  vécu le Saint du Gargano du 28 juillet 1916 au 23 septembre 1968. La cellule N° 1 qu'il occupa de 1943 à 1968, 

 la cellule de l'intervention chirurgicale, la salle de Saint François, la salle de classable dortoir des séminariste. la crèche permanente.

  L'église Notre Dame des Grâces qui fut consacré  le 5 juillet 1676. Le vieux sanctuaire a accueilli, jusqu'à la réalisation du sanctuaire plus récent à côté de l'ancienne église conventuelle de Santa Maria delle Grazia, des milliers de fidèles et de pèlerins pour se confesser et assister aux messes du Padre Pio. En entrant sur la gauche, se trouve le confessionnal où Padre PIO, de 1935 jusqu'au jour de sa mort, écouta les confessions des femmes. De plus, sur le maître autel se trouve l'effigie de la Vierge des Grâces, protectrice de San Giovanni Rotondo. C'est là où il a vécu, prié, confessé et célébré la Messe pendant plus de 40 ans.

    le Crucifix du Chœur : Sur une stalle du Chœur de l'ancienne petite église devant le Crucifix en bois qui trône sur la balustrade, Padre Pio,  reçut le don des stigmates.

      Le Seigneur lui avait conféré les signes de sa passion déjà des années auparavant, à Pietreicina, mais ces signes étaient devenus invisibles, après que le vénéré Padre avait ainsi prié : "Jésus, enlève-moi cette confusion. Je veux souffrir, mourir de souffrance, mais en silence, en cachette". Depuis  le 20 septembre 1918, au contraire, le don fut visible durant cinquante ans et conféra à Padre Pio le nom de "Stigmatisé du Gargano". Ce qu'il arriva ce matin-là est témoigné, dans une lettre envoyée à son directeur spirituel, par Padre Pio lui-même. Face au Crucifix, il y a une petite fenêtre, de laquelle Padre Pio bénissait les pèlerins. 

      Le vieux sanctuaire :  A été consacré le 1er juillet 1959 et il a accueilli dans sa crypte, l'ancien tombeau où le Padre Pio à reposé 26 septembre 1968 au 3 mars 2008 pour le 40ème anniversaire de sa mort, le vatican a fait procéder à l'exhumation de son corps. Le 19 avril 2010, la Congrégation pour les causes des saints autorise la translation de son corps dans l'église inférieure San Pio. Depuis le 1er juin 2013 est renouvelée de manière permanente l'ostention du corps du saint dans une nouvelle chasse en verre dans la crypte qui accueillait son cercueil.

      Le nouveau Sanctuaire : conçu par Renzo Piano occupe une énorme structure, environ 6000 mètres carrés et il représente la deuxième église d'Italie en termes de dimensions, après le Dôme de Milan.

       La Maison du Soulagement de la Souffrance : Son Oeuvre, Son Rêve et Son Hôpital qui fut inauguré le 5 mai 1956.  Pendant la construction de l'hôpital, père Carmelo de Sessano, qui était à l'époque Supérieur du Couvent des Capucins à San Giovanni Rotondo, répéta à padre Pio que certaines personnes marmonnaient qu'il dépensait trop d'argent pour la Casa Sollievo et la considéraient trop luxueuse. Et, lui répondit tout de suite : fait " Trop luxueuse ? Si c'était possible, je la ferais en or, car le malade est Jésus et tout ce qui se fait pour le Seigneur est trop peu. C'est autre chose que du luxe". Et il continua à parler, l'Évangile à la main, de l'incarnation de Jésus dans le malade, comme dans le pauvre et tous les souffrants.

       Le chemin de croix : n'a pas été composé par padre Pio ; on n'en connaît d'ailleurs pas. Mais il est fait de textes de padre Pio, chacun suivant et commentant un texte de l'Ecriture Sainte. Les photographies sont tirées d'un ouvrage italien autour du chemin de croix qui se trouve à San Giovanni Rotondo, oeuvre de Francesco Messina. 

       La Crêche : (Garderie d'enfants) lieu d'un miracle : L'histoire du fait prodigieux du 3 janvier 1993, que nous attribuons à l'intercession du Servant de Dieu Padre Pio de Pietrelcina est simple et linéaire...  Je laisse les religieuse vous raconter elle même ce Miracle.

 Repas etNuit à San Giovanni Rotondo : Hôtel Pace.

Le 17 avril : Visite  et temps libre.

 

Le 18 avril : Départ 8h pour un arrêt au Mont San Angelo. 10h départ pour Pietrelcina.

 

 

 

 

 

 

Repas : Restaurant Il Sanno .

Visite de Pitrelcina village natal de Padre PIO.

LE GARGANO

     "Ce Lieu est terrible.

C'est la Maison de Dieu et la Porte du Ciel."

 

PIETRELCINA

" Saluez pour moi toute Pietrelcina, que je garde toute dans mon cœur - écrit-il à son frère Michele - . Que les bénédictions du Seigneur descendent larges et copieuses sur tout le monde et que tous se montrent dignes des promesses actuelles et éternelles".

 Visite du village natale de Padre Pio : il y vécu de 1887 à 1903. Il y retourne, envoyé par ses supérieurs, pour raison de santé, le séjour, doit durer quelques semaines, il y reste 1909 à 1916. Il écrit en 1926 "Je la porte dans mon cœur".

 

     - 26 mai 1887 :    Il est baptisé dans la petite église Sainte Anne, on lui donne le prénom de Francesco par dévotion à saint François d'Assise.  l'église où il célébra sa première messe le 14 août 1910.                                                                           

    - Église Santa Maria degli angeli : Paroisse de Pietrelcina c'est dans cette église que le diacre Fra Pio célèbre son premier baptême, assisté du curé, l’archiprêtre Salavatore Pannullo, qui fut le confident des visions, prodiges et assauts diaboliques entre 1909 et 1916. ; là se trouve Notre-Dame de la Libera, statue miraculeuse de la ville, pour laquelle Padre Pio avait une grande dévotion.  

 

    - L’Église de l'actuel couvent des Capucins : est dédiée à la Sainte Famille, nom choisi par Padre Pio lui-même ; elle a été commencée en 1926. En 1909, selon un témoin, alors séminariste, au cours d’une promenade, Fra Pio s’arrêta en ce lieu alors désert, l’invita à se taire et à écouter le chœur des anges qu’il entendait, non loin.

    - La maison natale et les différents lieux, qu'il occupe pendant sa convalescence et ses études.

    - Le chemin de croix : Chemin que Francesco emprunte pendant son enfance et lors de ses séjours à Pietrelcina. Nous aussi nous allons suivre ses pas jusqu'à PIANA ROMANA.

   

    - L'église de Piana Romana où le chemin de Croix est un chemin de Lumière.

     

      En dehors de Pietrelcina,  la famille de Padre Pio possède des terres, entourant une habitation.

C’est là qu'il garde le petit troupeau familial, ce qui lui assure des heures de solitude, de silence et de prière. 

C’est là aussi, en 1902, qu’il fait la connaissance d’un jeune capucin quêteur, Fra Camillo de Sant’Elia a Pianisi. Fasciné par cette figure humble, il déclare que plus tard il serait moine, « avec la barbe », comme Fra Camillo.

Enfin, c’est à Piana Romana qu’il reçoit pour la première fois les stigmates, le 7 septembre 1910. Un an plus tard, il en fait le récit au Père Benedetto :

 

Repas et nuit à Benevento Hôtel Italiano.

 Le 19 avril : Départ : 8h30 pour le Monte  Cassino .

Visite du Monte Cassino.

Repas : Restaurant "Le Septième Ciel"

MONTE CASSINO

Le mont Cassin (en italien Monte Cassino) est une colline culminant à 516 mètres d'altitude située en Italie, dans la commune de Cassino, à l'ouest du village, dans la province de Frosinone et la région du Latium.

Vers 530, Benoît de Nursie y fonda l'abbaye du Mont-Cassin, où il rédigea une règle qui devint la règle de saint Benoît.

Le mont, dominant la route allant de Rome à Naples, a été le théâtre de bombardements et de combats très meurtriers durant la Seconde Guerre mondiale, connus sous le nom de bataille de Monte Cassino, couvre en fait une série de quatre batailles de la Seconde Guerre mondiale, livrées, autour du mont Cassin, de janvier à mai 1944, par les Alliés contre les forces allemandes pour percer la ligne Gustave afin de faire la jonction avec les forces débarquées à Anzio (à environ une centaine de kilomètres à vol d'oiseau à l'ouest du mont) et d'occuper Rome.

Durant cet épisode, des centaines de bombardiers anéantirent l'abbaye du Mont-Cassin.

    Après-Midi : Départ  14  H  30  pour  OSTIA  ANTICA  -   Ancien  port  de  Rome.  Envahi  par  le  sable, il  a  peu  à  peu  était  abandonné  pour  la  citadelle  qui  domine.... Resté  en  parfait  état,  il est  bien  mieux  conservé  que  Pompéï  -  Puis   nous  nous  dirigerons  vers  l'  aéroport

                             

2 Décollages   :  le  premier  pour  PARIS  20h 10  -  le  second  à   21h 20  pour  NICE