Bienvenue à vous tous, vous qui cherchez la voie.

Lettre écrite par Padre PIO le 8 septembre 1918.

 

" Il m'est arrivé hier soir un fait que je ne saurais ni expliquer ni comprendre. Au milieu de la paume des mains m'est apparue une petite rougeur, à peu près de la forme et de la dimension d'une pièce d'un centime, accompagnée d'une douleur forte au milieu. Cette douleur était plus sensible au milieu de la main gauche, à tel point qu'elle dure encore. Sous les pieds aussi je ressens un peu de douleur. Voila presque un an que ce phénomène se répète ..." (lettre du 8 septembre 1911) Padre Pio pria pour que cela disparaisse. Il fut exaucé jusqu'au 20 septembre 1918, où les stigmates apparurent définitivement. 

PADRE PIO DE PIETRELCINA

PADRE PIO

                        VOYAGE DU 20 AU 26 SEPTEMBRE 2020

                                                                                                             PRIX : 775€

 Jour 1 :  Dimanche 20 septembre : Départ en avion aéroport de Nice  7h - arrivée à Naples 8h25. 

 

Un car nous attend, il nous conduira au Sanctuaire de Notre-Dame de Montevergine.

 

 

                                                 

 

 

   

                                                    SANCTUAIRE DE NOTRE-DAME DE MONTEVERGINE

 

 

 

Le sanctuaire a été fondé en 1118 par Saint-Guillaume de Vercelli, qui est allé à la montagne de la grande camomille vivre comme un hermite. Bientôt en raison de l'afflux d'un grand nombre de fidèles, william fonda un couvent.

L'abbaye de Montevergine est fondée en 1119 par Guillaume de Verceil ; l'église construite par le saint est consacrée solennellement en 1124 par Giovanni Ier, évêque d'Avellino. Le même évêque accorde en mai 1126 l'exemption de la juridiction des évêques d'Avellino sur le monastère et ses dépendances, privilège confirmé par ses successeurs ; Roberto en 1133et Guglielmo en 1185. Plus importantes sont les bulles pontificales qui l'érige en abbaye territoriale (abbatia nullius) immédiatement soumise au Saint-Siège, étendant l’exemption déjà accordée par les évêques d’Avellino à toutes les dépendances présentes dans les autres diocèses. 

Le sanctuaire, est situé à 1200 m d'altitude, c' est l'un des plus anciens d'Italie. Au moyen âge, c'est celui qui avait le plus grand rayonnement parmi tous les sanctuaires consacrés à Marie. La grande icône (4,30 m x 2,10) à sans doute été peinte en 1300. Le sanctuaire et son annexe contiennent beaucoup d'œuvres précieuses offertes par les roi de Naples. le sanctuaire est tenu par les moines bénédictins.'ordre religieux des Verginiani se consacre à une vie mystique, au dévouement pour la Sainte Vierge et à la celèbre Règle de Saint-Benoît. Le sanctuaire abrite une Bibliothèque qui conserve un fond considérable de documents de toutes époques et de toutes les disciplines : manuscrits, incunables, fonds musicaux, plus de 150,000 livres du XVII-XXI, environ 1016 cinquecentine et 449 périodiques.

Déjeuner au restaurant de l'abbaye. 

Après-midi : nous visiterons le couvent de Morcone :

 

Morcone couvent de Padre Pio.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                COUVENT DES CAPUCINS MORCONE

 

 

Il rentre au couvent des capucins de Morcone le 6 janvier 1903, le 22 janvier 1903 il prend le costume religieux des Capucins et commence son noviciat au couvent de Morcone, 22 janvier 1904 profession religieuse et premier vœux de Padre Pio auquel est imposé le nom de frère Pio ? PIO  comme le Pape Pie V ? ou tout simplement pour le saint martyr Pio( Pape St Pie 1er) dont les reliques se trouvent dans la petite chapelle Saint Anne où enfant il allait prier, et où il reçu le sacrement du baptême.  ( Je me pose la question car j'ai lu plusieurs versions.)

Messe le soir

 Repas et Nuit à BENEVENTO.

Jour 2 . Lundi 21 Septembre : Visite de PIETRELCINA village de naissance de Padre PIO.

 

 

" Saluez pour moi toute Pietrelcina, que je garde toute dans mon cœur - écrit-il à son frère Michel - Que les bénédictions du Seigneur descendent larges et copieuses sur tout le monde et que tous se montrent dignes des promesses actuelles et éternelles".

 Visite du village natale de Padre Pio : il y vécu de 1887 à 1903. Il y retourne, envoyé par ses supérieurs, pour raison de santé, le séjour, doit durer quelques semaines, il y reste 1909 à 1916. Il écrit en 1926 "Je la porte dans mon cœur".

 

     - 26 mai 1887 :    Il est baptisé dans la petite église Sainte Anne, on lui donne le prénom de Francesco par dévotion à saint François d'Assise.  l'église où il célébra sa première messe le 14 août 1910.                                                                           

    - Église Santa Maria degli angeli : Paroisse de Pietrelcina c'est dans cette église que le diacre Fra Pio célèbre son premier baptême, assisté du curé, l’archiprêtre Salavatore Pannullo, qui fut le confident des visions, prodiges et assauts diaboliques entre 1909 et 1916. ; là se trouve Notre-Dame de la Libera, statue miraculeuse de la ville, pour laquelle Padre Pio avait une grande dévotion.  

 

    - L’Église de l'actuel couvent des Capucins : est dédiée à la Sainte Famille, nom choisi par Padre Pio lui-même ; elle a été commencée en 1926. En 1909, selon un témoin, alors séminariste, au cours d’une promenade, Fra Pio s’arrêta en ce lieu alors désert, l’invita à se taire et à écouter le chœur des anges qu’il entendait, non loin.

    - La maison natale et les différents lieux, qu'il occupe pendant sa convalescence et ses études.

    - Le chemin de croix : Chemin que Francesco emprunte pendant son enfance et lors de ses séjours à Pietrelcina. Nous aussi nous allons suivre ses pas jusqu'à PIANA ROMANA.

   

    - L'église de Piana Romana où le chemin de Croix est un chemin de Lumière.

     

      En dehors de Pietrelcina,  la famille de Padre Pio possède des terres, entourant une habitation.

C’est là qu'il garde le petit troupeau familial, ce qui lui assure des heures de solitude, de silence et de prière. 

C’est là aussi, en 1902, qu’il fait la connaissance d’un jeune capucin quêteur, Fra Camillo de Sant’Elia a Pianisi. Fasciné par cette figure humble, il déclare que plus tard il serait moine, « avec la barbe », comme Fra Camillo.

Enfin, c’est à Piana Romana qu’il reçoit pour la première fois les stigmates, le 7 septembre 1910. Un an plus tard, il en fait le récit au Père Benedetto :

Repas et Nuit à BENEVENTO

Jour 3 .  Mardi 22 Septembre : Départ pour le MONT SAN ANGELO.

                                                                                                 LE GARGANO

                                                                                                            "Ce Lieu est terrible.

                                                            C'est la Maison de Dieu et la Porte du Ciel."

 Monte Sant'Angelo, siège du Parc National du Gargano, est connu pour le sanctuaire de l' Archange Saint Michel (inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO), étant une destination des pèlerins chrétiens depuis le VIe siècle. 

La ville a été fondée autour de l'an 1000, mais l'histoire du Monte Sant'Angelo remonte au moins au VIe. 
La légende raconte que l'archange Saint-Michel serait apparu à l’évêque Siponto en 490 lui ordonnant de consacrer la grotte. Cette dernière ayant auparavant été le lieu d'une déconvenue d'un riche berger qui y retrouva un de ses taureaux qui s'y était égaré. Mais il ne put l'en déloger, tira une flèche vers le taureau qui sans explication revint vers lui et le blessa.

 

   Au septième siècle, les Lombards firent de la grotte un sanctuaire national, et beaucoup de pèlerins s'y rendirent par la Via Francesca. Au Xe siècle, le site devint une étape des Croisés partant en Terre Sainte.
C'est vers la fin du XIe siècle qu'un centre urbain fut établi, par Henry, fils de Robert, comte normand de Lucera, dont le domaine comprenait l'ensemble du Gargano.

 

   De nombreux saints s'y rendirent : Saint Bernard, Saint Guillaume de Verceil, Saint Thomas d'Aquin, Sainte Catherine de Sienne, Saint François d'Assise, Sainte Brigitte de Suède avec sa fille Sainte Catherine de Suède.
Le 3 Juillet 1917, Padre Pio de Pietrelcina s'y rendit aussi.

   Le Sanctuaire de l'Archange Saint Michel (inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO), a été construit au XIIIe siècle par Charles Ier d'Anjou. 
Les portes de bronze du portail datent de 1076, et dépeint des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. 
On y trouve l'accès à la grotte des apparitions. Un autel et une statue représentant l'archange ont été créés par Andrea 

 Sansovino. L'autel de la Vierge Marie date du XI-XIIe siècle. De nos jours, le sanctuaire est gardé par les pères Michaélites.​

Déjeuner au Sanctuaire 

Après-Midi : fin de la visite et départ pour MANFREDONIA et visite du village.

                                                                                                          MANFREDONIA

Manfredonia se trouve dans la région des Pouilles au sud-ouest de l’Italie. La plupart d’entre nous considérerait qu’une ville fondée en 1263 est ancienne, mais Manfredonia est jeune en comparaison avec d’autres villes des Pouilles. Bien qu’il ait été prouvé que les Grecs se sont installés dans la région durant l’Antiquité, la ville n’a été fondée qu’au XIIIe siècle par le roi Manfred qui lui a donné son nom. La ville a toutefois été complètement détruite par les Turcs en 1620, et au XIXe siècle même l’enceinte médiévale a été détruite. Manfredonia est un lieu généralement utilisé comme étape vers d’autres destinations, notamment pour découvrir le promontoire de Gargano. Cette petite station balnéaire mérite tout de même mieux qu’un rapide coup d’œil. Avec une population de seulement 60 000 habitants c’est une ville calme au climat agréable dont les températures moyennes annuelles sont comprises entre 10 °C et 22 °C. Pourquoi donc ne pas explorer ce paradis côtier ?

Basilica Santa Maria Maggiore di Siponto

Cette basilique était autrefois la cathédrale de Manfredonia et a reçu le titre de basilique dans les années 70. L’église date du XIIe siècle et a été achevée en 1117. Les reliques de Laurence de Siponto se trouvent sous l’autel. La basilique possède une forme carrée peu courante que vous ne verrez pas souvent. Elle comporte aujourd’hui deux églises, l’une en sous-sol et l’autre à la lumière du jour. L’église en sous-sol sert aujourd’hui de crypte. À l’intérieur, les quatre piliers datent de sa construction, et la basilique abritait la Maria Santissima di Siponto et l’icône de la Vierge Marie. Elle est aujourd’hui visible à la cathédrale de Manfredonia. L’église en sous-sol qui abrite aujourd’hui la crypte est plus récente, puisqu’elle date du Moyen Âge. L’église originelle a été détruite par un tremblement de terre est remplacée par celle qui se dresse aujourd’hui devant vous. 

La cathédrale gothique originelle de Manfredonia .

Elle date de 1274, malheureusement, comme une grande partie de la ville, elle a été détruite par les Turcs en 1620. La cathédrale que vous voyez aujourd’hui, située à l’entrée de la vieille ville, n’a été construite que 60 ans après que l’originelle ait été détruite. La cathédrale la plus récente n’est pas aussi grande que la première car l’invasion des Turcs a appauvrie la ville. Une dizaine d’années plus tard la cathédrale a subi d’autres travaux lorsque l’archevêque a pu récupérer d’anciennes reliques et installer la cloche. Ce n’est que bien plus tard, à la fin du XIXe siècle, que l’intérieur a été décoré par Natale Penati. Vous trouverez toutefois à l’intérieur de très beaux objets médiévaux tels que la Madonna Santissima di Siponto (qui se trouvait autrefois dans la basilique), la Siponita (une vierge à l’enfant en bois) ainsi qu’un crucifix en bois datant du XIIe siècle. 

Repas et Nuit à MANFREDONIA.

Jour 4 . Mercredi 23 Septembre : Départ pour visiter  trois villages du Gargano.

VIESTI 

Vieste est une ville côtière d'environ 14.000 habitants (en 2009), située dans les Pouilles sur le littoral de la péninsule du Gargano
C'est un petit port agréable, fréquenté en été et dont le centre historique conserve de nombreuses ruelles d'origine médiévale.

Des découvertes archéologiques témoignent de la présence des grecsanciens et des romains de l'antiquité.
Après la chute de l'empire romain, la ville a été occupée par les Byzantins, puis par les Lombards, les normands, les souabes, les angevins. Elle fut pillée en 1239 par les Vénitiens et elle a subi des raids turcs sanglants, dont celui de 1554 où des milliers d'habitants furent décapités. 
Au sein du Royaume des Deux-Siciles, Vieste fut administrée par les Bourbons jusqu'à l'unification de l'Italie.

Parmi les principaux édifices, comme dans d'autres villes dans les Pouilles, notons la cathédrale romane et le château, datant de l'époque de Frédéric II de Souabe et comme les autres cathédrales de la région, est dédiée à l'Assomption.
Le Château est un bâtiment massif qui domine la ville à distance, il est de nos jours occupé par une garnison.

VICO D'EL GARGANO

Vico a été fondé en 970 par le légendaire condottiere Schiavone Sueripolo et connut différents chefs. Frédéric II de Souabe posa les fondations du château qui trône encore aujourd'hui dans le quartier ancien. Après les Souabes, les Aragonais prenaient le pouvoir. Pendant la période féodale, Vico fut le domaine des familles napolitaines les plus importantes comme les Caracciolo et les Spinelli. Avec la période des Lumières, un renouvellement culturel a culminé avec la fondation de la célèbre Académie des Excités, la naissance de Michelangelo Manicone, à la plantation de l'Arbre de la Liberté et à la construction du cimetière monumental de Saint-Pierre extra moenia (le premier en Europe). Le xixe siècle vit la naissance et le développement de la culture et du commerce d'agrumes, activité florissante jusqu'au milieu du xxe siècle mais en déclin aujourd'hui.

Pendant l'unification de l'Italie, Vico était un village royaliste, siège de nombreuses bandes de partisans du royaume des Deux-Siciles, très fidèles au Roi de Bourbon, qui ont combattu pour restaurer le trône ancien. Leur base sur le Gargano était la forêt Umbra.

Déjeuner : Dans un trabucco sur la mer  : repas poissons.

Un Trabucco, c’est un ancien bâtiment de pêche typique de la région du Gargano   Ces constructions traditionnelles en bois, qui permettent de pêcher du poisson toute l’année, se trouvent essentiellement dans les Abruzzes et dans les Pouilles.

Dans la première partie du 20ème siècle, beaucoup de trabucchi furent construits dans la région du Gargano, mais il n’en reste plus que quelques uns en activité aujourd’hui, et – pour survivre – la plupart se sont lancés dans la restauration à côté de leur activité de pêcheurs.

 Repas et Nuit à MANFREDONIA.

Jour 5.  JEUDI 24 septembre 2020 Départ pour SAN GIOVANNI ROTONDO.

Après l'installation à l'hôtel VICTORIA, VISITE DE SAN GIOVANNI ROTONDO.

 Le couvent des capucins : Les frères capucins sont arrivés à San Giovanni Rotondo pour diffuser l'Évangile selon la règle de Saint François en 1540. Il plantèrent une croix comme premier signe de leur présence, croix qui est toujours visible sur le parvis du Sanctuaire et de là commença la construction du couvent et  l'ancienne petite Église. C'est là que  vécu le Saint du Gargano du 28 juillet 1916 au 23 septembre 1968. La cellule N° 1 qu'il occupa de 1943 à 1968, 

 la cellule de l'intervention chirurgicale, la salle de Saint François, la salle de classable dortoir des séminariste. la crèche permanente.

  L'église Notre Dame des Grâces : elle fut consacré  le 5 juillet 1676. Le vieux sanctuaire a accueilli, jusqu'à la réalisation du sanctuaire plus récent à côté de l'ancienne église conventuelle de Santa Maria delle Grazia, des milliers de fidèles et de pèlerins pour se confesser et assister aux messes du Padre Pio. En entrant sur la gauche, se trouve le confessionnal où Padre PIO, de 1935 jusqu'au jour de sa mort, écouta les confessions des femmes. De plus, sur le maître autel se trouve l'effigie de la Vierge des Grâces, protectrice de San Giovanni Rotondo. C'est là où il a vécu, prié, confessé et célébré la Messe pendant plus de 40 ans.

    le Crucifix du Chœur : Sur une stalle du Chœur de l'ancienne petite église devant le Crucifix en bois qui trône sur la balustrade, Padre Pio,  reçut le don des stigmates.

      Le Seigneur lui avait conféré les signes de sa passion déjà des années auparavant, à Pietreicina, mais ces signes étaient devenus invisibles, après que le vénéré Padre avait ainsi prié : "Jésus, enlève-moi cette confusion. Je veux souffrir, mourir de souffrance, mais en silence, en cachette". Depuis  le 20 septembre 1918, au contraire, le don fut visible durant cinquante ans et conféra à Padre Pio le nom de "Stigmatisé du Gargano". Ce qu'il arriva ce matin-là est témoigné, dans une lettre envoyée à son directeur spirituel, par Padre Pio lui-même. Face au Crucifix, il y a une petite fenêtre, de laquelle Padre Pio bénissait les pèlerins. 

      Le vieux sanctuaire :  A été consacré le 1er juillet 1959 et il a accueilli dans sa crypte, l'ancien tombeau où le Padre Pio à reposé 26 septembre 1968 au 3 mars 2008 pour le 40ème anniversaire de sa mort, le vatican a fait procéder à l'exhumation de son corps. Le 19 avril 2010, la Congrégation pour les causes des saints autorise la translation de son corps dans l'église inférieure San Pio. Depuis le 1er juin 2013 est renouvelée de manière permanente l'ostention du corps du saint dans une nouvelle chasse en verre dans la crypte qui accueillait son cercueil.

      Le nouveau Sanctuaire : conçu par Renzo Piano occupe une énorme structure, environ 6000 mètres carrés et il représente la deuxième église d'Italie en termes de dimensions, après le Dôme de Milan.

       La Maison du Soulagement de la Souffrance : Son Oeuvre, Son Rêve et Son Hôpital qui fut inauguré le 5 mai 1956.  Pendant la construction de l'hôpital, père Carmelo de Sessano, qui était à l'époque Supérieur du Couvent des Capucins à San Giovanni Rotondo, répéta à padre Pio que certaines personnes marmonnaient qu'il dépensait trop d'argent pour la Casa Sollievo et la considéraient trop luxueuse. Et, lui répondit tout de suite : fait " Trop luxueuse ? Si c'était possible, je la ferais en or, car le malade est Jésus et tout ce qui se fait pour le Seigneur est trop peu. C'est autre chose que du luxe". Et il continua à parler, l'Évangile à la main, de l'incarnation de Jésus dans le malade, comme dans le pauvre et tous les souffrants.

       Le chemin de croix : n'a pas été composé par padre Pio ; on n'en connaît d'ailleurs pas. Mais il est fait de textes de padre Pio, chacun suivant et commentant un texte de l'Ecriture Sainte. Les photographies sont tirées d'un ouvrage italien autour du chemin de croix qui se trouve à San Giovanni Rotondo, oeuvre de Francesco Messina. 

       La Crêche : (Garderie d'enfants) lieu d'un miracle : L'histoire du fait prodigieux du 3 janvier 1993, que nous attribuons à l'intercession du Servant de Dieu Padre Pio de Pietrelcina est simple et linéaire...  Je laisse les religieuse vous raconter elle même ce Miracle.

Déjeuner à l'hôtel  Victoria.

Repas et Nuit à l'hôtel Victoria.

Jour 6 . vendredi 25 septembre 2020.

Journée Libre